Réglementation des outils de pêche

Réglementation des outils de pêche

Il existe une réglementation concernant les outils de pêche. Elle définit les outils autorisés pour chaque type de pêche.

Les outils autorisés à la pêche en navire

La réglementation définit les outils autorisés, et le nombre autorisé par navire. Ainsi, sur un navire, il doit y avoir au maximum :

  • Une épuisette ;
  • Un carrelet qui dispose d’un maillage de 14 mm de côté au minimum. Il reste cependant interdit dans certaines régions ;
  • Une foène disposant de sept branches au plus avec un écartement minimal de 27 mm ;
  • Un filet calé dont le maillage est de 100 mm au minimum, avec au plus 50 m de long et 2 m de haut ;
  • Deux nasses ou casiers ;
  • Deux palangres, avec au maximum 30 hameçons par palangre ;
  • Trois engins électriques, mais seulement des engins de type moulinet électrique ou vire-ligne, et dont la puissance maximale ne doit dépasser 800 watts ;
  • Trois balances par personne embarquée.

Cependant, plusieurs lignes sont autorisées. Par contre douze hameçons au maximum doivent être en action de pêche, avec un leurre chacun.

Les outils autorisés à la pêche à pied

  • Les outils de pêche à pied autorisés sont :
  • La ligne (à fixer à une canne ou à tenir à la main de sorte à ce qu’elle soit relevée si éventuellement elle gêne la navigation) ;
  • L’épuisette ;
  • La balance ;
  • La foène (elle doit disposer de sept branches au maximum, écartées d’au moins 27 mm au moins)
  • Le carrelet (maillage d’au moins 14 mm de côté) ;
  • Le haveneau
  • La nasse ou le casier
  • Le filet calé.

S’il est question de pêcher des coquillages, les outils autorisés sont le couteau à palourdes, la fourche à 2 doigts, la ferrée, la crapette à main, le démanchoir, et le piochon.